top of page

La sauge et ses bienfaits

Dernière mise à jour : 2 août 2023

Plante aromatique, la sauge officinale ou sauge des jardins, est une plante utilisée en cuisine et dans la pharmacopée, généralement sous forme d’infusion de sauge séchée. C’est une manière agréable et efficace de consommer la sauge, donnant une boisson délicieusement et parfumée. De plus, il s’agit d’une des meilleures manières d'en obtenir tous les bienfaits. Les informations de cet article sont donnés à titre informatif, en cas de problème de santé, consultez un médecin.

La recette de l’infusion de sauge Ingrédients

  • 2 g de feuilles de sauge séchées broyées

  • 200 ml d’eau

  • Facultatif : miel, citron, fruits secs etc....

Préparation de la recette

  1. Faites chauffer l’eau jusqu’à ébullition.

  2. Ajoutez les feuilles de sauge et laissez infuser pendant 10 min, idéalement à couvert, pour ne pas laisser s’évaporer les huiles essentielles.

  3. Filtrez et ajoutez, si vous le souhaitez, du miel, du citron...

  4. Optionnel ( on peut également ajouter quelques feuilles de sauge à son thé ou tisane habituel)

Conseils : En cas de maladie, de fatigue généralisée ou d’état fébrile, il est conseillé de prendre 3 tasses de tisane de sauge par jour, sans toutefois dépasser 9 jours de prise. En cas de bouffées de chaleur, il est conseillé de consommer l’infusion froide. La composition de la sauge est riche, mais ses bienfaits sont principalement dûs à sa teneur en huile essentielle (dont 50 % de thuyone), diterpènes, tanins, composés phénoliques, mucilage, œstrogènes, antioxydants, et vitamine K.

Grâce à ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires, elle est efficace pour soulager les maux de gorge, la toux et les douleurs, notamment causées par les pharyngites ou les angines. Elle permet de faire baisser la fièvre et est réputée pour être un tonique nerveux ainsi qu'un stimulant des glandes surrénales. Elle est donc conseillée pour les états de fatigue ainsi que pour soulager les états dépressifs.

La sauge est bénéfique pour le système digestif, en aidant à digérer, en particulier avec des repas copieux, mais aussi de soulager les crampes d’estomac et les maux de ventre, grâce à son action antispasmodique. Elle calme aussi les ballonnements, réduit les gaz intestinaux, et aide à soigner les petites infections gastro-intestinales. Pour les douleurs de règles je la combine avec du fenouil pour limiter l'intensité des crampes.

Elle est utilisée pour la santé buccodentaire, et pour traiter les affections bucco-pharyngées : gingivite, aphte, pharyngite, amygdalite, donc en cas de besoin n'hésitez pas à gargariser votre première gorgée d'infusion ou juste l'utiliser en bain de bouche.

Les infusions de sauge permettraient de soulager certains symptômes liés à la préménopause, comme les bouffées de chaleur. En effet, sa teneur en phyto-œstrogènes pourrait compenser la baisse des œstrogènes pendant la période de la ménopause. La tisane de sauge est également réputée pour son efficacité en cas de problèmes de transpiration excessive, grâce à sa teneur en acide ursolique, aux effets astringents et antiseptiques. En cas d’hypersudation, la sauge aide à réguler la transpiration, à la fois par voie interne, ou par application locale en bain (bain de pieds par exemple). La sauge serait bénéfique sur le diabète, le cholestérol et le taux de triglycérides. Des études ont en effet montré une action hypoglycémiante, ainsi qu’un effet sur le taux de mauvais cholestérol et de triglycérides. Précaution d’usage Posologie à respecter Les infusions de sauge ne doivent pas être prises sur une longue durée, car elle peut avoir des effets neurotoxiques. Les herboristes et naturopathes préconisent de ne pas dépasser 3 tasses par jour, 10 jours de cure, et de les faire suivre de 3 semaines de pause. L’Agence européenne du médicament, quant à elle, recommande de ne pas utiliser la sauge plus de 2 semaines en usage interne et 1 semaine en application locale.

Contre-indications La consommation de tisane de sauge est contre-indiquée chez la femme enceinte et chez les mamans qui allaitent. Il convient de prendre des précautions chez les personnes souffrant d’épilepsie ou souffrant de cancer hormono-dépendant comme le cancer du sein. À cause de sa teneur en vitamine K qui augmente la coagulation, la feuille de sauge doit être utilisée avec précaution chez les personnes sous traitement médicamenteux anticoagulant.

Effets indésirables Un surdosage de sauge, au-delà de 15 g par jour, peut entrainer certains effets indésirables : nausées, vomissements, bouffées de chaleur, perte de l’attention, vertiges, etc.

Pour la petite histoire La sauge est depuis longtemps, une plante médicinale majeure de toutes les pharmacopées du monde. Ses vertus médicinales étaient déjà connues des Grecs de l’Antiquité, qui l’employaient surtout pour son action sur la digestion et pour soulager les maux de ventre. D’ailleurs, son nom vient du latin « salvare », qui signifie « sauver ». On connaît tous le fameux dicton : « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin ! ». L’origine de ce dicton date du 13e siècle tout de même ! Sous François 1er, la sauge entre dans la composition de nombreuses préparations médicinales, comme l’eau d’arquebusade, à l’origine destinée à soigner les plaies causées par une arme, l’arquebuse, avant de devenir rapidement un remède traditionnel réputé.


Vous pourrez la commander par sachet de 100gr en cliquant ici.


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page